Vigne : le génome d’un porte-greffe enfin séquencé .

24/07/2019

Les chercheurs de l’Inra et de l'Institut des sciences de la vigne et du vin (ISVV) de l'université de Bordeaux publient la première séquence du génome d’un porte-greffe de vigne.

Ces résultats présentent l’assemblage et l’annotation du génotype d’origine américaine Vitis riparia « Gloire de Montpellier ». Seule la vigne européenne (Vitis vinifera) avait été séquencée jusqu’ici. Dans la plupart des vignobles du monde, elle est cultivée greffée sur des porte-greffes qui lui confèrent résistance à des ravageurs du sol tel que le Phylloxera ainsi qu’une capacité d’adaptation à des environnements variés.

Cette séquence de grande qualité ouvre de nouvelles voies vers l’identification de gènes d’intérêt agronomique absents chez la vigne européenne (résistance aux maladies et ravageurs, adaptation au milieu) dont certains spécifiques des racines. Cela permet également d’envisager de nouvelles perspectives pour l’amélioration de la vigne et de sa culture, soumise à de fortes pressions d'agents pathogènes, à des conditions de culture sous contraintes et au changement climatique.

Ces travaux sont publiés dans la revue Scientific Data le 19 juillet 2019.

Lire l'intégralité du communiqué de presse

Contact scientifique :

Pierre-François Bert : T. 05 57 57 59 42 - pierre-francois.bert@inra.fr
Unité « Ecophysiologie et Génomique Fonctionnelle de la Vigne » (Inra, Université de Bordeaux, Bordeaux sciences agro)
Départements scientifiques « Environnement et agronomie » et « Biologie et amélioration des plantes »
Centre Inra Nouvelle-Aquitaine Bordeaux

Contact presse :

Inra service de presse : presse@inra.fr – 01 42 75 91 86

 

Ce champ est vide pour l'instant